Commission Culture et Patrimoine

La Section genevoise possède un ensemble remarquable de collections patrimoniales dédiées à la montagne, reflet de son histoire de 1865 à nos jours. Ces collections rassemblent de nombreux documents, oeuvres d’art, objets de montagne qui montrent combien cette Section joua un rôle significatif dans l’Histoire de l’alpinisme et plus globalement de la montagne.

Le premier objectif de la commission Culture et Patrimoine est de s’attacher à entretenir et rendre visible la richesse de ces collections aux membres de la Section et aux milieux artistiques et culturels (Ecoles, Universités, Musées, curateurs d’expositions, auteurs, etc).

Pour ce faire, la commission Culture et Patrimoine s’est structurée pour répondre de façon efficace aux manifestations d’intérêt provenant de membres de la Section ou de personnes extérieures à la Section et rendre accessible le contenu de ces collections par consultation, emprunt ou prêt.

Chacune des collections fait l’objet d’un catalogue numérique et d’une présentation (document et ensemble de diapositives) qui permettent d’en exposer le contenu.

Contact : jacques.auroy@cas-geneve.ch

Composition de la commission culturelle :

Président Jacques AUROY
Déléguée culturelle auprès de l’Association Centrale du CASValeria SULMONI
Bibliothèque et patrimoine impriméMathilde GRANGER (Emprunts) - Jacques AUROY
Collection des tableaux, estampes et manuscritsValeria SULMONI - Christine PAPE
Collection des cartes, panoramas et plans reliefsValeria SULMONI - Christine PAPE
Collection des photographiesAudrey AZAR - Rodolfo ZUMBINO
Collection des objets patrimoniaux (mobilier, matériel de montagne) 
Entretien des pierres erratiques 
Conférences, expositions 
Relations avec le monde artistique, académique et littéraireJacques AUROY - Valeria SULMONI
Participation au projet Bivouac du Parc de la MontagneAudrey AZAR
Accueil des dons 
Relation avec la Commission de l’InformationJohn BOURSY
Soutien artistique et restaurationVéronique STRASSER

Bibliothèque et patrimoine imprimé

La bibliothèque rassemble plus de 3600 ouvrages relatifs à la montagne et à l’alpinisme (25% sont antérieurs à 1900, 55% antérieurs à 1940 et 75% antérieurs à 1970). Environ 2650 monographies sont en langue française, 480 en langue allemande, 270 en langue anglaise, 180 en langue italienne et un nombre limité en d’autres langues (espagnol, catalan, tchèque, etc).

La grande majorité de ces ouvrages ne sont accessibles qu’en consultation au local de la Section (en particulier tous les ouvrages anciens). Les guides et cartes récents peuvent être empruntés aux heures d’ouverture du secrétariat de la Section.

Il faut noter la présence en consultation de collections complètes de la revue « L’Echo des Alpes » (de 1865 à 1924), de la revue « Les Alpes » (de 1924 à nos jours) et du bulletin de la Section genevoise du CAS (de 1925 à nos jours).

Tableaux, estampes et manuscrits

Cette collection comporte une centaine de tableaux et estampes liés à la représentation de la montagne. Ces oeuvres proviennent de dons divers datant de la fin du XIXème siècle et du début du XXème siècle. Un certain nombre de ces oeuvres ont déjà fait l’objet de prêts pour des expositions récentes (cf ci-après, le paragraphe conférences - expositions), deux d’entre elles ayant été placées en dépôt au musée d’art du Valais (une huile de François Diday intitulée « Le chalet des deux frères » et une huile d’Ernest Bieler intitulée « Femmes de Savièse »).

Cartes, Panoramas et Plans Reliefs

Cette collection rassemble entre autres deux plans reliefs de François Exchaquet (avant 1790), une centaine de panoramas de montagne (pour la plupart du XIXème siècle) et de nombreuses cartes anciennes (dont un atlas de Meyer (1796 - 1802), des cartes Dufour, et Siegfried). On peut noter la présence d’un dossier de documents (dont des calques et des correspondances) ayant appartenu à Adolphe François Bétemps, premier directeur du bureau topographique suisse et collaborateur proche du général Guillaume-Henri Dufour lors de l’élaboration des cartes topographiques de la Suisse (publiées entre 1845 et 1865).

Photographies

Cette collection est composée d’une cinquantaine d’albums photos et de nombreuses photographies (dont certaines sur plaques) réalisés par ou objets de dons de la part de membres de la Section genevoise. Le groupe photographique de la Section qui fut très actif dans les années 1920 puis 1980, a laissé de nombreuses photographies, diapositives et une trentaine de films super 8 des courses organisées par la Section genevoise. A noter la présence du film original (deux bobines de film en 16 mm) de l’expédition genevoise de 1952 à l’Everest. A citer également les études approfondies réalisées en 2017 sur 13 albums photographiques par un groupe d’étudiants en histoire de l’art de l’Université de Genève, études qui se sont conclues par une présentation des résultats de leurs travaux aux membres de la Section.

Objets patrimoniaux

Cette collection rassemble des objets divers liés à l’histoire de la Section : insignes, diplômes, menus, discours, chansons, dessins, caricatures, tables, armoires, chaussures et matériel de montagne (dont une tenue utilisée lors de l’expédition de 1952 à l’Everest), ex-libris, bout de la corde utilisée et rompue lors de la première ascension du Cervin (1865) et bâton de marche ayant appartenu à Edward Whymper, semelles de montagne à clous (Tricouni), etc.

Pierres erratiques

La Section genevoise est propriétaire de trois pierres (ou blocs) erratiques dont elle assure l’accessibilité et l’entretien. Ces blocs et leur terrain sont inscrits dans le registre foncier de la Haute Savoie.

La Pierre à Trottet est située sur le Grand Salève au-dessus du sentier du Pas-de-l’Echelle et sous le Chalet-Restaurant de la Croix. Émile Trottet, propriétaire de nombreux terrains au Salève et aubergiste à Monnetier, fit don en 1905 de ce bloc erratique nommé « Pierre à Trottet » à la Section genevoise du Club Alpin Suisse dont il était membre.

La Pierre de Beauregard est située à Esery. Cette pierre qui était destinée à la destruction, a été achetée in extremis par Monsieur Bonneton (en 1869 avec un périmètre de 100 toises) qui lʼa ensuite offerte à la Section genevoise du Club Alpin Suisse.

La Pierre de Saussure est située dans le massif des Voirons sur la commune de Lucinges (près d’Annemasse). Ce bloc erratique qui porte le nom de son propriétaire initial, est aussi nommé bloc de la Follieuse du nom du nant voisin, ou Pierre des Fées. Il a été acheté à la fin du XIXème siècle par Henri de Saussure, naturaliste genevois, petit fils dʼHorace Benedict de Saussure (ethnographe et premier explorateur du massif du Mont Blanc). Ces blocs erratiques de granit provenant du massif du Mont Blanc jalonnaient abondamment la vallée de l’Arve et ont servi de carrière pour toute la région genevoise. Débités en morceaux les uns après les autres, ils sont devenus rares et cʼest pour en conserver un spécimen que celui-ci a été donné à la Section Genevoise du Club Alpin Suisse.

A noter qu’Alphonse Favre, grand initiateur de la conservation des blocs erratiques en Suisse et en Haute Savoie fut le deuxième président de la Section genevoise en 1866.

Conférences, expositions

Pour faire connaître le patrimoine montagnard de la Section genevoise, la commission Culture et Patrimoine propose son assistance sous forme de contributions (textes, présentations) ou de prêts d’ouvrages ou d’objets pour l’organisation de conférences ou d’expositions. On peut citer en 2018, le prêt et la restauration de deux gravures de Henri L’Evêque (1769, 1832) pour l’exposition « En marche » du musée d’Art du Valais à Sion, puis en 2020, le prêt de tableaux et de monographies d’Albert et François Gos pour l’exposition « La montagne en héritage - La famille Gos » à la médiathèque du Valais à Martigny ainsi que le prêt d’un tableau et d’objets divers pour l’exposition « Le clou Tricouni » à l’Association pour le Patrimoine Industriel à Genève. Dans le cadre de l’exposition sur la famille Gos, la Section genevoise a également apporté un soutien financier pour son organisation ainsi que pour aider à la ré-édition chez Slatkine du livre d’Albert Gos « Souvenir d’un peintre de montagne » (Albert GOS fut nommé membre d’honneur de la Section genevoise en 1939).

Monde artistique, académique et littéraire

La commission Culture et Patrimoine reçoit régulièrement et essaie de satisfaire les demandes de la part de musées, d’universitaires, de chercheurs, d’auteurs, de familles d’anciens membres de la Section, de curateurs d’exposition, d’historiens, etc, qui souhaitent avoir accès à certains éléments du contenu des collections de la Section genevoise. Un certain nombre de livres ont été publiés en 2019 et 2020 référençant certaines des collections de la Section. A noter les études conduites en 2019 avec la coopération de la commission des cabanes par un groupe d’étudiants en histoire de l’art de l’Université de Genève, à propos de l’évolution de l’architecture des cabanes de la Section genevoise, études qui se sont conclues par une présentation aux membres de notre Section.

Intégration à Genève Montagne

Le projet du Parc de la Montagne mené par lʼassociation Genève Montagne prévoit la création d’un espace culturel (« Le Bivouac ») dédié à la relation historique et artistique entre la population genevoise et la montagne. Il est prévu que les collections de la Section genevoise soient placées en dépôt dans cet espace culturel qui proposera un environnement adapté à la conservation et à l’accessibilité de l’ensemble de ces collections. A cet effet, un projet spécifique a été organisé avec Genève Montagne depuis 2018 pour préparer puis réaliser ce dépôt, projet conduit avec un soutien significatif de groupes d’étudiants de la Haute Ecole de Gestion (HES-SO) de Battelle.

Accueil des dons

Aujourd’hui, les sources d’enrichissement de la bibliothèque sont les dons provenant de personnes possédant ou héritant de documents liés à la montagne. La commission culturelle s’est organisée afin de pouvoir accueillir ces dons dans les meilleures conditions.

Archives

Afin de pallier les problèmes de place de stockage, un certain nombre de documents patrimoniaux de la Section genevoise ont été cédés en 2006 et 2008 aux archives de la ville de Genève où ils peuvent être consultés.

Histoire de la bibliothèque

L’histoire de la bibliothèque débute en même temps que la fondation de la Section genevoise du Club Alpin Suisse en 1865.

La constitution de la première collection s’est progressivement enrichie grâce aux dons des membres du Club Alpin, dont ceux du général Guillaume-Henri Dufour (premier président honoraire de la Section).

En 1910, la bibliothèque contenait environ 3000 volumes et brochures liés à l’alpinisme, classés par matière, dans 14 vitrines. En 1927, un premier catalogue de l’ensemble des collections a été établi.

Un seul conservateur se chargeait alors de l’intégralité de la bibliothèque. Puis, face à l’enrichissement croissant des collections, plusieurs volontaires s’y sont consacrés en l’organisant par domaines scientifiques.

Entre les deux guerres, la bibliothèque effectuait alors en moyenne 600 prêts par année, ce qui était remarquable. Le système de recherche s’effectuait grâce à un catalogue de fiches classées par auteur.

À partir des années 1920, la bibliothèque a connu un âge d’or, avec une fréquentation importante de lecteurs venant des différentes sections du CAS, voire de l’étranger. À la fin de l’année 1924, 1130 livres ont été empruntés : le record absolu. Les acquisitions se portaient aussi bien sur des ouvrages anciens, choisis par la Commission du fonds spécial de la bibliothèque (créée en 1936), que sur des guides de montagne, réclamés par les membres.

Au fil du temps, le nombre de prêts a progressivement diminué, pour atteindre en moyenne quelques centaines par année. Le budget dédié aux acquisitions a également connu une baisse significative. Ce fut le début d’une période transitoire pendant laquelle l’intérêt porté aux livres scientifiques s’est atténué au profit des guides.

En 1967, un étudiant de l’École de Bibliothécaires de Genève a étudié les causes de cette baisse de fréquentation, dont notamment le développement des nouveaux loisirs, le délaissement de la bibliothèque ou l’absence d’outil de recherches qui furent autant d’obstacles pour les lecteurs. Aujourd’hui, une autre cause importante de la quasi absence de fréquentation de la bibliothèque est l’avènement du tout numérique, puisque la consultation des guides se fait de plus en plus souvent en ligne ou par l’intermédiaire d’applications dédiées sur smartphone.

Cette baisse de fréquentation fut tellement importante que le service du prêt s’est fortement ralenti entre 1980 et 2000, tout en maintenant un service de consultation sur place qui fut bien apprécié, avant de s’éteindre totalement.

La commission Culture et Patrimoine qui se propose de « réveiller » cette bibliothèque, a développé des catalogues de collections, un système de recherche des monographies et un logiciel de gestion des consultations et des emprunts sur le site web de la Section genevoise du CAS. Ce logiciel, développé par la commission de l’information de la Section, permet à toute personne (membre ou non membre) de formuler des requêtes de recherche de monographies.

Ces catalogues ont été établis par un groupe d’une trentaine de membres de la Section de 2014 à 2016, nous permettant de mieux appréhender le contenu actuel du fonds patrimonial de la Section. Ces travaux de construction des catalogues ont été consolidés par six études réalisées par des étudiants de la Haute Ecole de Gestion de Battelle (en 2014, 2016, 2018, 2019, 2020 et 2021) sous la direction de leurs enseignants, trois d’entre elles donnant lieu à un rapport disponible sur le réseau RERO (Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale). Les trois dernières études ont été réalisées avec la coopération de l’association Genève Montagne dans le cadre de la préparation du transfert des collections dans l’espace culturel du futur Parc de la Montagne de Genève.